Road-Trip en Islande : 13 jours autour de l’île

Après avoir visité Reykjavik, capitale de la première destination de notre tour du monde, nous sommes allées visiter le reste de l’Islande. Nous voilà alors parties pour un road-trip autour de l’île dans un camper-van. Revivez l’aventure de nos 13 jours dans cet article ! 

Pour la location du van, nous avons choisi l’agence Kukucamper, que nous avons appréciée pour leur dynamisme lors de nos échanges préalables, mais aussi pour le concept des vans personnalisés, que nous avons trouvé super chouette. Pour notre part, nous avons voyagé sous la protection d’Odinn le dieu viking !

Jour 1 : Découverte des premiers paysages

Après avoir récupéré le van, nous voilà parties pour les routes de l’Islande ! Premier arrêt prévu : le Mont Eldborg. La balade pour aller voir ce petit cratère est assez facile. Il nous aura fallu environ deux heures pour arriver au sommet, grignoter quelques crackers puis redescendre. Nous avons croisé très peu de monde à part quelques moutons, qui furent les premiers d’une longue série !

Après cette mise en jambes, nous nous sommes rendues à Ytri Tunga pour aller observer les phoques. La plage y est assez grande et offre une très belle vue. Assez timides, les phoques ne se sont malheureusement pas trop approchés du bord pendant que nous y étions. Mais nous avons pu tout de même les observer de loin.

En continuant la route de la côte, nous nous sommes ensuite arrêtées au village d’Arnarstapi, où nous avons beaucoup apprécié le point de vue depuis le petit port de pêche, offrant un panorama magnifique sur la mer. Nous sommes ensuite allées jusqu’à Hellnar, où fatiguées par cette première journée, nous avons seulement observé les arches rocheuses depuis le parking.

ytri-tunga
Ytri Tunga

Jour 2 : Folklore islandais

La balade du jour se situe au mont Hellgalfell. Nous y avons suivi les indications selon lesquelles, si l’on monte sans se retourner et sans parler, il est possible de faire trois vœux bienveillants au sommet. Il nous aura fallu une dizaine de minutes pour grimper le mont (ce qui facilite la règle de ne pas parler !). Nous espérons maintenant que nos vœux se réaliseront. En plus de cette facette un peu ludique, l’arrivée au sommet offre une très belle vue sur les environs.

Nous nous sommes ensuite rendues à Stykkisholmur, pour manger un hot-dog islandais avant d’aller tester pour la première fois les fameux hot pot (piscine d’eau chaude). Nous en avions trouvé un sur internet (hotpoticeland.com) se situant sur notre chemin. Aucune indication n’était donnée sur la route et le sentier y menant était assez caillouteux, un peu perdu au milieu de nul part. C’est sûrement ces raisons qui ont joué sur le fait que nous ayons pu profiter tranquillement du bain et de la vue sans personnes aux alentours. Nous nous sommes donc délassées dans ces bains à plusieurs températures sous un agréable soleil !

En fin de journée, alors que nous cherchions un endroit pour passer la nuit, nous sommes tombées sur un camping fermé d’où partait un sentier pour aller observer les phoques. La balade mène à un belvédère avec jumelles à disposition. Nous avons donc pu les admirer sous un beau coucher de soleil.

hot-pot
Premier Hot pot

Jour 3 : Visite de lieux historiques

Ce matin-là, nous avons roulé jusqu’à Kalfshamarsvik. Cet endroit, peu touristique, est l’emplacement d’un ancien village. On peut encore y voir quelques ruines sur la balade menant au phare. Les paysages alentours sont encore une fois magnifiques à observer.

Dans l’après-midi, nous sommes allées visiter les fermes typiques islandaises à Glaumbaer. Celles-ci sont reconnaissables par leurs toits en herbe. En dehors de ce lieu touristique, il est possible d’en voir sur le bord de routes, surtout dans le sud de l’île. Pour la visite, nous nous sommes contentées de nous balader à l’extérieur et d’aller voir la petite exposition sur le mode de vie de l’époque.

village-Glaumbaer
Maisons typiques à Glaumbaer

Jour 4 : Akureyri et ses environs

En ce quatrième jour, nous nous sommes rendues à la grande ville du nord de l’Islande : Akureyri. L’office du tourisme nous a suggéré un petit tour qui permet d’aller voir l’église et le jardin botanique, entre autres. La balade était sympathique, avec le retour sur la promenade au bord de l’eau, mais pas immanquable.

Nous sommes ensuite allées voir la première grande cascade de notre tour : Godafoss. Nous avons été très impressionnées par la puissance et la largeur de celle-ci. Il est possible de l’observer de tous les côtés : à sa droite, à sa gauche, en haut et en bas. Selon l’histoire, le nom de la cascade signifie « cascade des dieux » car les sculptures des cultes de la mythologie nordique y ont été jetées. Cela a été fait pour marquer symboliquement le passage à la religion chrétienne comme culte officiel dans le pays en l’an 1000.

Pour la fin de cette journée, nous nous sommes dirigées vers le fameux lac Myvatn. Là-bas, après un petit arrêt aux pseudo-cratères, nous avons voulu chercher un endroit pour passer la nuit. Le bivouac n’étant pas autorisé aux abords du lac, nous avons décidé de nous en écarter. En poursuivant notre chemin, nous sommes arrivées à Dettifoss, la cascade la plus puissante d’Europe ! Nous nous sommes finalement arrêtées en aval de la cascade pour la nuit.

dettifoss
Dettifoss

Jour 5 : Le lac Myvatn

Pour commencer cette journée, nous sommes allées jusqu’à Husavik pour profiter d’un hot pot. La ville étant réputé pour l’observation de baleines, nous avons tenté d’en apercevoir depuis le rivage, mais vous vous douterez que ce ne fût pas un succès !

Ensuite, nous sommes redescendues de nouveau un peu plus au sud jusqu’au lac MyvatnLe lac et ses environs font partie des endroits immanquables en Islande. Nous sommes allées sur le site géothermique de Namafjall où nous nous sommes rendues compte que nous avions un odorat particulièrement sensible (il y a une forte odeur de soufre) ! Puis nous sommes allées reprendre un peu d’air frais en montant sur le cratère Viti, de la zone volcanique Krafta. La balade est très agréable et offre une belle vue sur les paysages volcaniques. 

namafjall
Namafjall

Jour 6 : Direction l’est en passant par la cascade Hengifoss

Avant de prendre la route pour l’est, nous sommes allées nous promener dans la forêt Höfdi au bord du lac Myvatn, que nous n’avions pas eu le temps de faire la veille. L’endroit est assez sympa, le tour se fait en 45 min – 1 heure, et l’on croise de jolis coins de verdures ainsi que de belles vues sur le lac.

Nous partons ensuite vers la cascade Hengifoss. La balade dure environ deux heures aller-retour pour aller la contempler de plus près. Nous avons beaucoup apprécié le chemin et les alentours ainsi que la cascade, dont le style diffère des deux autres de la veille.

hengifoss
Hengifoss

Jour 7 : La route des villages de pêcheurs

Ce jour-là, le brouillard est au rendez-vous. Le programme prévu semble un peu compromis, mais nous nous dirigeons quand même vers les villages de pêcheurs de l’est de l’île. Nous avions vu qu’il était recommandé d’aller voir ces villages surtout pour admirer la route les joignant. Malheureusement, la vue était bien bouchée. Nous avons tout de même fait quelques arrêts dans chacun des villages pour prendre quelques photos.

Nous nous sommes ensuite rendues à Djupivogur où nous pensions peut-être pouvoir aller voir des macareux. Malheureusement, ce n’est plus la saison pour les observer (ils ne sont présents que pendant la période de reproduction, vers juin-juillet). Nous avons donc fait un petit tour sur le front de mer pour aller voir les sculptures d’œufs en pierre. Les 37 œufs symbolisent les 37 espèces d’oiseaux présentes dans la région. Nous avons également découvert un petit musée très mignon d’un collectionneur d’os, de bois et de pierre juste à côté des fameuses sculptures.

djupivogur
Djupivogur

Jour 8 : Les glaciers dans le brouillard

Ce matin-là, nous nous sommes levées un peu découragées. La pluie et le brouillard mêlés, la journée s’annonçait une fois de plus un peu perturbée. Nous avons donc commencé par prendre un café gratuit dans la station essence OLIS !

Nous nous sommes ensuite dirigées vers les glaciers. Notre premier arrêt fut Jokulsarlon pour y voir le fameux lagon d’icebergs. Avec le vent et la pluie, le temps de prendre quelques photos et nous étions trempées de la tête aux pieds !

Nous nous sommes ensuite arrêtées sur un parking un peu plus loin pour nous rendre jusqu’à Fjallsarlon. Nous avons pu atteindre la plage du lagon sans trop se faire arroser d’avantage. Mais les averses survenant assez souvent, nous avons fait notre petite cuisine dans le van puis une sieste en attendant le soleil. Ce fut une sage décision, car en fin de journée, nous avons pu faire la balade dans le parc de Skaftafell. Nous nous sommes juste approchées du glacier et nous avons décidé de ne pas nous lancer dans la marche vers la cascade Svartifoss. En effet, le temps était incertain et les informations prévoyaient deux heures de marche.

fjallsarlon
Fjallsarlon

Jour 9 : En route vers le sud-ouest

Depuis la veille, nous étions arrivées dans la partie la plus touristique de l’île, ce qui change du nord ! Nous avons commencé notre journée par la plage de sable noire de Vik, qui est plutôt une grande plage de galets noirs pour être exact. Cela nous a d’ailleurs un peu déçues. Mais peut-être étions-nous déjà trop impressionnées par le reste de l’Islande.

Nous sommes ensuite allées voir l’épave de l’avion DC3 de l’armée américaine. L’avion s’est écrasé en bord de mer il y a 42 ans et depuis il attire de nombreux touristes. C’est intéressant à voir, mais nous avons été un peu frustrées de faire huit kilomètres en ligne droite (aller-retour), et sans paysage à admirer, pour voir un bout de ferraille.

Dans la fin de la journée, nous nous sommes rendues à la cascade de Skogafoss. Malgré le temps incertain, nous sommes montées au-dessus de la cascade et nous avons un peu poursuivi la marche le long de la rivière en amont. Lors de la descente, nous n’avons pas échappé à l’averse qui nous a une nouvelle fois détrempé alors que nos vêtements avaient enfin réussi à sécher.

avion-dc-3
Avion Dc-3

Jour 10 : Journée de repos

Dans le programme, nous devions aller au parc Landmannalaugar, mais avec le van, nous n’avions pas le droit d’emprunter les routes y menant. Donc nous n’avons rien fait de spécial durant cette journée. Nous nous sommes arrêtées à un camping pour prendre une douche, profiter du wi-fi et de la salle commune, au chaud. Nous avions ensuite rendez-vous dans l’après-midi avec nos amis Marc et Vincent arrivés la veille en Islande. Juste le temps de se faire un petit coucou, car nous n’allions pas dans le même sens.

Jour 11 : Le cercle d’or

Nous avons commencé la journée par visiter le cratère de Kerid. Comme nous l’avions lu en préparant le voyage, c’est un endroit à ne pas manquer lorsque l’on visite l’Islande. La multitude de couleur y est remarquable. Les petites balades autour et dans le cratère sont faciles et très agréables, surtout le matin quand il n’y a presque personne.

Ensuite, nous sommes remontées vers le nord et nous sommes allées voir les geysers à Geysir, attractions incontournables dans le pays. En effet, le nombre de touristes présents confirme cette information. Nous avons trouvé les geysers impressionnants quand ils soufflent, et le parc est assez remarquable surtout vu de haut.

Enfin, nous avons fini les lieux touristiques du cercle d’or en nous rendant à la cascade Gulfoss. Cette cascade est une fois de plus très impressionnante. La particularité de celle-ci est d’être étagée, en effet deux chutes la composent, une de onze mètres puis une de vingt mètres.

cratere-kerid
Cratère de Kerid

Jour 12 : Balade pour la rivière chaude

Ce jour-là, nous sommes allées faire la randonnée de Reykjaladur. Après une heure de montée en luttant contre le vent, nous avons trouvé la fameuse rivière d’eau chaude. Celle-ci se situe au milieu d’une zone géothermique, et est donc chauffée naturellement. Lors de la montée, nous avons également vu d’autres petits trous de boue bouillonnants. Arrivées au point de baignade, nous avons un peu hésité puis nous nous sommes lancées et mises en maillot, en gardant les oreilles au chaud sous le bonnet. La baignade y est très agréable et c’est un peu difficile d’en sortir, surtout avec le vent froid présent.

riviere-eau-chaude

Jour 13 : Le Blue Lagoon

Pour ce dernier jour en Islande, nous avons fait l’activité phare de ce pays. Nous avons testé le spa Blue Lagoon. C’est un grand lac artificiel, dont l’eau venue des sources chaudes à plus de 2 000 mètres de profondeur arrive à la température de 38° dans le bassin. On peut également y profiter du sauna et du hammam. Nous avons testé le masque en silice, élément minéral que l’on retrouve dans cette eau de la zone volcanique. Au final, nous avons apprécié l’expérience, mais en trouvant le prix un peu élevé. Nous avons préféré l’authenticité des petits hot pot autour de l’île.

blue-lagoon

Pour conclure, nous pouvons dire que nous avons beaucoup apprécié ces deux semaines passées en Islande, malgré les intempéries (qui font aussi le charme du pays) et la fatigue des courtes nuits dans le van. Nous recommanderions bien à tout le monde d’y aller, mais plus il y aura de touristes, plus le charme du pays s’amenuisera, alors consultez-vous pour ne pas y aller tous en même temps ! 😉

Retrouvez notre itinéraire sur Tripilli en cliquant sur la photo ci-dessous :

logo-tripilli

Et revivez notre voyage en vidéo grâce à nos vlogs !

Share This:

8 commentaires

    • CelineMarie Auteur de l’articleRépondre

      Merci! On espère que vous pourrez y faire un tour, surement après votre tour du monde! 😉

  1. Alice Répondre

    Super de vous suivre !!
    Beau début de voyage à priori, cela nous fait voyager un peu au travers de vous !
    Amusez vous bien !!
    Bises Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge