Road Trip dans les Rocheuses : une semaine entre Jasper et Banff

road-trip-rocheuses

Après Montréal et Toronto, nous poursuivons notre découverte du Canada avec une semaine de road trip dans les rocheuses. Pendant cette étape, nous nous sommes régalées avec les paysages grandioses et la faune omniprésente. Nous vous racontons tout ça, jour après jour, ci-dessous !

Jour 1 : Jasper National Park et Canyon Maligne

En arrivant à Jasper la veille, nous avons dans un premier temps récupéré notre voiture de location. Puis, nous avons passé la nuit dans une auberge de jeunesse près du Canyon Maligne dite « Wilderness », c’est-à-dire sans eau courante. Donc pas de douche et des toilettes sèches. .. Une fois l’information intégrée, la soirée et la nuit se sont super bien passées.

Le lendemain matin, nous avons fait plusieurs petites balades aux alentours de Miette Road, au nord de Jasper. Nous avons commencé par nous rendre à la source des sources d’eaux chaudes Miette. Comme les sources d’eaux chaudes nous sont familières depuis l’Islande, nous ne nous sommes pas attardés. Nous sommes ensuite parties sur les traces de la ville minière de Pocahontas. Cette ville à été nommée ainsi comme une autre ville minière Virginie, mais n’a pas eu la même importance dans l’histoire. La balade offre une jolie vue sur la vallée. En repartant vers Jasper, nous avons fait un arrêt à Jasper House. C’est aujourd’hui un belvédère qui offre une belle vue sur la rivière Athabasca. Sur l’autre rive, se trouvait une maison appelée Jasper House, point de passage des marchands de fourrures de la région au XIXème siècle.

L’après-midi, nous sommes allées admirer le canyon Maligne. Profond de 50 mètres pour seulement 2 mètres de large, c’est l’un des canyons les plus spectaculaires des rocheuses. La balade proposée longe le canyon avec des panneaux explicatifs sur sa formation, la faune et la flore présente, etc. C’est pour nous un des lieux incontournables à aller voir dans la région de Jasper.

canyon-maligne
Canyon maligne

Jour 2 : Lac Maligne

Ce jour-là, nous avons décidé d’aller faire la randonnée près du lac Maligne, conseillée par l’office du tourisme. Le sentier « Balds collines », 500 m de dénivelé sur 5 km, nous a offert de très beaux panoramas et surtout du calme. En effet, les abords du lac sont très touristiques. Nous avons beaucoup apprécié cette balade où nous avons pu voir des écureuils, des Mésangeai du Canada et des cerfs de Virginie.

lac-maligne
Lac Maligne

Jour 3 : Les chutes d’Athabasca et le Glacier Athabasca

Ce matin-là, la pluie et le brouillard étaient au rendez vous. Nous avons tout de même décidé de prendre la route vers le glacier Athabasca, où nous avions réservé une excursion. La route des glaciers « Icefield parkway », entre Jasper et Banff, est réputée pour être magnifique, et elle l’est ! Nous avons fait un premier arrêt aux chutes d’Athabasca, impressionnantes par leur puissance et la beauté du canyon en aval. Selon la période de l’année, l’eau n’y aura pas la même couleur. Celle-ci dépend de la fonte des glaciers et des particules emportées. Ensuite, nous avons fait une courte halte aux chutes de Sunwapta. Il est possible d’y faire une balade un peu plus longue, mais nous n’avions pas le temps (et la pluie nous a quelque peu découragé).

Nous sommes donc arrivées au glacier Athabasca dans l’après-midi, bras du « Columbia icefield ». Au point de rendez-vous avec la guide de l’excursion, celle-ci nous a expliqué que le temps étant orageux, et que nous ne pourrions peut-être pas marcher sur la glace. En effet, pour cette activité, il faut porter des crampons, ce qui peut être dangereux en cas d’éclair. Finalement, le temps s’est éclairci et nous avons pu grimper sur la glace, pour notre plus grand bonheur ! Ce fut une expérience exceptionnelle ! D’autant plus quand on sait que dans quelques dizaines d’années le glacier n’existera peut-être plus.

glacier-athabasca
Glacier Athabasca

Jour 4 : Banff

Ce jour-là, nous avons visité la ville la plus au sud de notre itinéraire dans les rocheuses. Banff est une ville très touristique et sa notoriété est surtout due à son domaine skiable. Le parc national de Banff, est le premier parc protégé au Canada.

Puisqu’il pleuvait encore, nous avons opté pour une visite du musée « Whyte museum of the Canadian rockies ». Nous avons eu la bonne surprise d’apprendre que le musée était gratuit ce jour-là et surtout qu’une représentation de danse de tribus premières nations de la région avait lieu. La tribu des Blackfoot medicine ont donc fait quelques danses traditionnelles avant de nous inviter à danser avec eux.

En se baladant dans la ville, nous nous sommes ensuite accordé une « Queue de castor », pâtisserie canadienne bien nourrissante, que nous n’avions pas pu tester à Montréal.

banff
Banff

Jour 5 : Bow Valley Parkway, Lac Louise et Lac Morraine

Ce matin-là, nous avons pris la route vers Jasper avec Aylin, une voyageuse allemande, que nous avons rencontrée à l’auberge de jeunesse de Banff. Pour cette remontée vers le nord, nous avons emprunté la route « Bow Valley Parkway » où il est assez facile d’observer des animaux. Coup de chance, nous avons pu apercevoir un grizzly, à flanc de colline !

Nous nous sommes tout d’abord arrêtées au lac Louise. Il a été découvert au XIXème siècle par des alpinistes suisses et depuis de nombreux passionnés y viennent. C’est un lac très réputé et donc très touristique. Mais il vaut sa notoriété. Le lac est magnifique, même sous un ciel nuageux. Nous avons pris le chemin longeant le lac, qui se rend jusqu’à la plage du glacier attenant.

La dernière escale de la journée fut le lac Moraine. A une dizaine de minutes en voiture du lac Louise, le décor y est vraiment différent. Ce lac est plus en altitude et entouré d’une dizaine de sommets, d’abord numérotés de 1 à 10 en langue Stoney puis progressivement renommés par des noms d’alpinistes remarquables de la région. Nous y avons fait la petite balade qui monte au belvédère pour avoir une vue dégagée en hauteur sur le lac.

lac-morraine
Lac Morraine

Jour 6 : Lac Peyto

Pour ce dernier jour passé dans les rocheuses, nous sommes allées voir un autre grand lac de la région, le lac Peyto. Le belvédère à proximité des parkings donne une vue imprenable sur l’étendue de ce lac ainsi que la vallée en aval. Mais pour pouvoir l’admirer un peu plus au calme, nous avons poursuivie la balade dans la forêt. En plus d’être agréable, celle-ci est instructive avec les quelques panneaux explicatifs le long du chemin.

Le soir, à l’auberge de jeunesse de Jasper, nous avons pu admirer une dernière fois le ciel rempli d’étoiles ainsi que quelques discrètes aurores boréales.

lac-peyto
Lac Peyto

Nous avons beaucoup apprécié notre passage dans les rocheuses. Tout ce qu’on a pu voir et faire correspondait à nos attentes. Si vous ne les avez pas encore découvertes, nous espérons que vous pourrez aller voir de vous-même les rocheuses canadiennes prochainement !

Retrouvez l’itinéraire sur Tripilli :

logo-tripilli

Et les vidéos de ces quelques jours sur youtube, après les 2 autres vidéos sur le Canada :

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge