Petra en Jordanie : merveille du monde

petra en jordanie

Si vous passez par la Jordanie, ne manquez surtout pas de faire un saut à Petra. Unique à tous égards, ce site archéologique à quelque chose à offrir à chacun. Surtout connue pour le monument Al-Khazneh (le Trésor) à l’entrée du site, cette ville morte et distante est l’un des grands trésors archéologiques du monde et est sans doute l’attraction la plus fameuse de Jordanie.  

 Un peu d’histoire …

Petra fut fondée au VIe siècle av. J.-C., par les Nabatéens, l’un des peuples les plus doués dans l’histoire, anciennes tribus arabes originaires de la péninsule arabique. La cité resta sous leur contrôle jusque l’an 100 av. J.-C., avant de tomber aux mains des romains. La ville finit par être abandonnée et pendant plusieurs siècles, elle disparut dans l’oublie, avant qu’un explorateur suisse la redécouvre en 1812. Toutefois, les premières fouilles archéologiques ne commencèrent qu’en 1924 !

A la découverte de Petra

Le site archéologique de Petra est bien plus grand que ce que l’on peut s’imaginer. Il y a bien plus à voir que l’imposante façade dénommée « le Trésor » à l’entrée du site, que l’on voit sur toutes les cartes postales.

carte-site-petra

Après avoir passé le contrôle des tickets, il faut emprunter la route menant à l’entrée du Siq (gorge impressionnante de 1.2 km, ancienne entrée principale de Petra). Cette route est aménagée pour permettre d’un côté aux marcheurs de circuler et de l’autre aux calèches et chevaux. En effet, il est possible de prendre une calèche ou un cheval pour se rendre jusqu’à l’entrée principale. Pour notre part, nous n’avons pas fait ce choix et nous ne regrettons pas du tout ! Cela nous a laissés le temps d’apprécier pleinement la découverte du site au fur et à mesure que nous avancions. Sur cette route, les premiers monuments que l’on aperçoit (avant même de rentrer dans le Siq) sont le tombeau Obélisque et le Triclinium de Bab As-Siq. Le triclinium est une chambre avec trois bancs dont le but en tant que Nabatéen a été le calibrage des fêtes sacrées qui ont lieu chaque année en l’honneur des morts.

tombeau-obelisque

A la fin de cette fameuse route se trouve l’entrée du Siq. C’est par cette faille étroite et profonde que l’on accède à la cité. Le Siq est borné par des falaises abruptes qui s’élèvent jusqu’à 80 mètres. Tout au long de sa découverte, on peut observer les caractéristiques typiques de Petra ainsi que des roches colorées des canaux d’eau coupés dans les falaises, des niches sculptées dans la roche, etc. A elle seule, la traversée du Siq offre déjà une expérience à couper le souffle !

as-siq

siq-jordanie

Juste lorsque l’on pense s’être habitué à ses formations rocheuses éblouissantes, en sortant du Siq, on se retrouve face à face avec le fameux « Trésor », Al-Khazneh. Ce monument est la fierté et la joie de Petra et certainement le plus connu. Son style architectural est unique. La façade fait 30 m de large et 43 m de haut, autant dire que l’on se sent tout petit devant cette prouesse. Sculpté dans la roche au Ie siècle av. J.-C., il fut d’abord utilisé comme tombeau d’un roi nabatéen important. Par la suite, il aurait pu être utilisé comme un temple.

al-khazneh

al-khazneh-2

 Après le Trésor, en continuant sur la droite, on se retrouve de nouveau dans un Siq, moins étroit et beaucoup moins long, menant à la rue des façades : rangée de tombeaux nabatéens avec des découpages complexes.

rue-facades-petra

S’en suit un théâtre, construit par les Nabatéens au Ier siècle après JC. A l’apparence romaine, on ressent l’ombre de l’influence romaine qui pesait à cette époque sur le Proche-Orient. Taillé dans le roc solide, il pouvait initialement accueillir 3000 personnes, puis fut prolongé pour finalement en contenir 7000.

theatre-petra

En continuant toujours à progresser dans la cité par la route principale, on tombe sur les tombeaux royaux, surplombant la vallée. Après l’ascension de quelques marches, le premier tombeau est le tombeau d’Urne (à gauche sur la photo ci-dessous), le plus grand. Probablement découpé aux environs de 70 après J.-C., il a été altéré au milieu du Ve siècle, servant d’église byzantine.

tombeaux-royaux-petra

Parmi les autres tombeaux remarquables, il y a le tombeau du palais, monument sculpté à l’allure d’un palais. Bien que fortement érodé, il a gardé sa splendeur. Composé de trois niveaux, il est richement décoré de colonnes et de piliers. tombeau-du-palais-petra

En redescendant, pour emprunter la rue à colonnades, n’oubliez pas de jeter un œil à la vue superbe qui s’offre devant vous !

petra-jordanie

La rue à colonnades traverse le centre de la ville et est entourée de temples, de bâtiments publics et de boutiques. Le pavé de marbre est encore visible aujourd’hui.

Au bout de cette rue, on arrive au Qasr al-Bint (palais de la fille), probablement le temple principal de la capitale Nabatéenne. C’est le seul bâtiment isolé qui a survécu des siècles aux tremblements de terre et inondations.

qasr al-bint

Pour les plus sportifs, il est possible de continuer le chemin et d’emprunter les quelque 800 marches taillées dans la roche qui mènent jusqu’à la montagne d’Ad-Deir, à travers des scènes montagneuses merveilleuses.

 marches-petra

Une fois le sommet atteint, on se retrouve nez à nez avec la deuxième attraction la plus célèbre de Petra : le monastère Ad-Deir. Ce monument est énorme et très impressionnant. Il ressemble beaucoup à la façade Al-Khazneh. C’était un endroit de pèlerinage important, la montée servant de route processionnaire et la zone libre devant le monument servant de lieu de rassemblement.

ad-deir-petra

En poussant encore un peu plus la marche, le spectacle devient époustouflant ! Suivez le panneau « Grand Canyon View », vous ne serez pas déçus. Les images parlent d’elles-mêmes…

grand-canyon-view-petra

canyon-view-petra

Canyon

Enfin, en remontant vers l’entrée du site et s’il vous reste des forces, une autre montée de quelque 600 marches, dure mais agréable, vous offrira une vue spectaculaire sur le site. Ce lieu élevé, appelée Haut Lieu du Sacrifice, fut le lieu d’importantes cérémonies religieuses qui honoraient les dieux nabatéens.

montée-petra

haut-lieu-sacrifice-petra

Notre visite de Petra s’achève ici. Je vous conseille fortement de prendre plusieurs jours pour visiter le site, ne serait-ce que pour ne pas faire les deux montées dans la même journée. Il est conseillé généralement de prendre 3 jours. Si vous vous sentez de le faire, n’hésitez surtout pas à monter ces 800 puis 600 marches. Une fois en haut vous ne le regretterez pas ! La vue est à couper le souffle. Petra mérite amplement son classement à l’UNESCO et sa qualité de merveille du monde. Ce site unique est à ne pas manquer lors d’un passage en Jordanie.

Et vous, êtes-vous déjà allés à Petra ? Ou bien cela vous a t-il donné envie de programmer un voyage en Jordanie ? Dites le nous dans les commentaires 🙂 

Pour en savoir plus sur les autres sites à voir en Jordanie : notre itinéraire d’une semaine.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • petra est elle une merveille du monde

Share This:

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge