Passer le niveau 1 de plongée à Amed

image-une-plongée-amed

Durant notre passage à Bali, nous avons fait une étape à Amed. Au début, nous avions prévu de faire seulement du snorkeling pour aller observer les fonds marins. En effet, le coin est réputé pour avoir une richesse en poissons importante. Et d’ailleurs, lorsque l’on est à Amed, on s’en rend bien compte. Il y a environ 30 écoles de plongée !

Après avoir discuté avec des voyageurs ayant plongé à Amed, et plus particulièrement au niveau de l’épave du Liberty, nous avons été convaincus. Une fois installées dans notre homestay, nous sommes sorties à la recherche d’informations pour effectuer un baptême de plongée. Coup de chance, juste à côté de chez nous, il y a une école de plongée française, affiliée à la fédération française (ce sont les seuls d’ailleurs) : Abyss Dive Center.

Renseignements pris, nous sommes conquises et nous bookons notre baptême pour le lendemain. Le baptême qu’ils proposent se déroule en deux plongées, sur deux sites différents, dont un étant l’épave du Liberty. Ce navire cargo américain a échoué sur la plage de Tulamben en 1942 après avoir été touché par des torpilles japonaises. Il y est resté jusqu’en 1963, quand l’éruption du Mont Agung l’a poussé 40 mètres plus loin dans la mer. Cette épave est l’une des plus connues dans le monde de la plongée.

A la base, nous avions l’intention de passer notre niveau 1 de plongée en Thaïlande. Mais le feeling est tellement bien passé avec Abyss que nous nous sommes dit, quitte à faire déjà deux plongées avec eux, autant passer le niveau 1 dans la foulée.

Au total, nous avons eu besoin de quatre plongées. Certains, vont avoir besoin de plus (six). Mais nous nous sommes tout de suite bien senties dans l’eau (le snorkeling aidant).

plongée-amed-epave-liberty
Dans l’épave Liberty (c)Abyss Dive Center

Le déroulé du baptême, nos 2 premières plongées

Départ à 8h du Club de plongée. Nous avons la chance d’être accompagnées de deux encadrants juste pour nous deux, on ne peut pas avoir mieux ! Pendant le trajet jusqu’au premier spot de plongée, Kim (la monitrice) nous explique le matériel puis les bases de la plongée.

Le premier site où nous allons est celui de l’épave Liberty, à Tulamben. Après nous être familiarisé avec notre scaphandre à sec, il est temps de se jeter à l’eau ! Enfin, tout est relatif, on rentre plutôt doucement dans la mer depuis la plage. Non pas que celle-ci soit froide, parce qu’avec ses 30°C c’est difficile de demander mieux, mais parce que l’équipement est lourd et qu’il y a quelques vagues. Et c’est déjà à partir de ce moment, qu’on peut sentir le professionnalisme et l’attention des encadrants. Ils nous tiennent par la main, nous donnent des conseils et nous rassurent au cas où nous serions un peu stressées par cette nouvelle expérience.

Les premières sensations de pouvoir respirer sous l’eau sans remonter à la surface sont plutôt agréables. Et une fois que nous avons pris le temps d’équilibrer correctement nos oreilles (à cause de la pression, comme quand on monte en altitude), puis d’apprendre à ôter et remettre le détendeur sous l’eau (embout pour respirer), il est temps de partir en balade. Pendant près de 45 minutes, nous avons pu nager au travers de l’épave et voir de multiples poissons colorés. Très belle première plongée.

rascasse-volant
Rascasse volante (c)Abyss Dive center

Entre les deux plongées, nous faisons une pause thé et débriefing. Les deux moniteurs sont d’accord, nous sommes assez à l’aise dans l’eau pour pouvoir faire d’autres exercices dans la deuxième plongée. Et cela pourra compter pour notre passage de niveau si on décide de le faire.

Le deuxième site de plongée est au niveau d’un tombant. C’est-à-dire que d’un côté, nous avons un mur de corail et de l’autre, une belle profondeur. Durant les 45 minutes de cette deuxième balade sous-marine, nous exécutons les exercices demandés : perte et reprise du détendeur, une stabilisation (flotter dans l’eau sans bouger) puis une vidange de masque (se mettre un peu d’eau dans le masque et arriver à le vider en soufflant par le nez). Nous descendons jusqu’à 13 mètres de profondeur. Ainsi, nous avons pu voir, de nouveau, plein de beaux poissons, une murène, un poisson fantôme, des jolis bancs de poissons, etc.

A la fin de cette matinée de découverte de la plongée, nous discutons avec les moniteurs sur le fait de passer notre niveau 1. Ils nous confirment que nous avons la possibilité de le faire en quatre plongées au total, vu notre aisance sous l’eau. Nous fixons alors deux autres plongées deux jours plus tard.

Le passage du niveau 1

Il faut savoir que « niveau 1 » est l’appellation de ce niveau pour la fédération française de plongée sous-marine. C’est l’équivalence de « l’open water » de Padi, une fédération américaine. Bref, nous ne voulons pas nous étendre et vous expliquer en détail les différences, mais sachez qu’il y en a ! 😉

Afin de valider notre niveau, nous devons aussi suivre deux petits cours théoriques. Kim nous fait le premier l’après-midi même de notre baptême, puis le deuxième entre nos deux plongées suivantes. Cette partie théorique permet de connaître un peu mieux le matériel, son incidence sur notre flottaison, mais aussi les risques et accidents en plongée.

Pour nos deux plongées suivantes, nous allons sur deux autres sites. Lors de celles-ci, nous effectuons d’autres exercices qui permettent, entre autres, de porter secours à un plongeur en panne d’air. Et nous sommes allées jusqu’à 20 mètres de profondeur, qui est la limite autorisée avec un niveau 1. Lors de ces balades sous-marines, nous avons pu observer des vrais « Nemo » (poissons clowns) dans leur habitat naturel, des statues et temples immergés, des poissons scorpions (très beaux, mais qu’il ne faut pas toucher), des murènes, des poissons box, des rascasses volantes, des poissons chirurgiens, et encore bien d’autres poissons, coraux et petits animaux marins très colorés.

En revenant au centre le midi, nous pouvons récupérer notre carnet de plongée avec nos quatre premières plongées répertoriées !

Nous avons beaucoup aimé cette expérience, qui nous permet maintenant de pouvoir plonger jusqu’à 20 mètres avec un guide. Toute l’équipe d’Abyss était super sympa. En plus, ils offrent une vidéo souvenir. Vous pouvez aller voir la notre en cliquant ici. Nous recommandons mille fois ce centre pour aller plonger à Amed ! logo-abyss

Share This:

2 commentaires

  1. Chloé Répondre

    On a eu exactement la même expérience que vous : découverte de Amed et de Abyss juste à côté de notre Homestay, à la base juste un baptême qui s’est transformé en niveau 1 et une super expérience ! C’est cool de lire vos impressions, ça m’a rappelé notre expérience !

  2. Gaëlle Répondre

    GENIAL !! Merci pour le partage de votre expérience nous aimerions également passer notre niveau 1 pendant notre tour en Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge