Itinéraire en Thailande : 2 grandes villes du nord, Bangkok et Chiang Mai

La Thaïlande est le 14 eme pays que nous traversons durant notre voyage (et oui, déjà !). Nous avons passé 13 jours dans la partie nord entre Bangkok et Chiang Mai, en nous arrêtant dans les cités de Ayutthaya et Sukhothaï. Découvrez dans cet article ce que nous avons fait dans les deux grandes villes de cet itinéraire. Nous vous donnons aussi quelques informations pratiques relevées de notre expérience.

Bangkok, capitale du royaume

Nous sommes arrivées en Thaïlande à Bangkok. Venant de Penang en Malaisie, nous avons pris un avion pour faire ce trajet.

Aujourd’hui capitale de la Thaïlande, Bangkok à été fondée officiellement en 1782. Le nom que l’on connaît et utilise, provient en fait du chinois. En Thaï, la traduction du nom officiel est « Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn ». A vous de voir lequel vous préférez utiliser ! Ce nom est d’ailleurs inscrit dans le livre des records comme le plus long donné à un lieu. Mais dans la vie quotidienne, les thais l’appellent Krung Thep.

Le marché aux fleurs

Pour débuter la découverte de cette mégalopole, nous sommes allées voir le marché aux fleurs. Il est situé au sud de la ville, proche du fleuve. Il était donc plus facile pour nous de nous y rendre en empruntant le bateau taxi en partant du nord de la ville. Ce marché comprend une partie avec plein de fleurs en vrac, aux multiples couleurs, destinées essentiellement à la vente en gros pour les restaurants et hôtels. Une autre partie du marché, situé de l’autre côté de la rue, propose des fruits et légumes.

marché-aux-fleurs

Les moyens de transports

Les bateaux taxi : Le long de la rivière Chao Phraya, de multiples arrêts sont desservis par deux compagnies : les drapeaux oranges et les drapeaux bleus. Nous avons pris le bateau à drapeau orange, qui est la compagnie régulière, la moins cher et s’arrêtant à plus d’arrêts. Ces bateaux sont très fréquentés, il ne faut donc pas avoir peur de la proximité. Mais pour le prix et le côté atypique (avec les coups de sifflet pour communiquer), nous avons trouvé notre trajet très intéressant.

Les taxi-meter : C’est le moyen de transport facile et pas très cher de la ville. En étant dans un coin de la ville où le métro ne passait pas, nous avons utilisé plusieurs fois des taxis. Il est possible de passer par les applications Uber et Grab, mais elles ne sont pas forcement plus avantageuses. Il faut cependant faire bien attention que le taxi active son compteur, sinon il risque de vous demander un prix bien supérieur à la fin de la course.

Les tuk-tuk : Ces petits transports à moteur font partie du folklore. On en trouve partout, facilement. Nous les avons emprunté quelques fois, quand la fatigue et la chaleur nous démotivaient d’utiliser nos pieds. Mais il faut savoir que ça revient souvent plus cher que le taxi. Il faut négocier fortement et ne pas hésiter à demander à plusieurs avant de se décider. On les prend surtout pour le coté atypique et ludique, mais il ne faut pas avoir peur de leur conduite ! Ils font souvent la course entre eux et se faufilent à travers la circulation.

tuk-tuk

Les temples visités

La ville de Bangkok possède un (très) grand nombre de temples. Nous avons décidé de visiter les deux plus connus : le Wat Pho et le Wat Phra Kaeo (au sein du grand palais).

Le Wat Pho : c’est le plus grand et le plus ancien de Bangkok. Ce premier temple nous a beaucoup impressionné par les couleurs et détails des structures. C’est aussi ici que vous pouvez voir le plus grand Bouddha en position couché de Thaïlande. Il mesure 45 mètres de long !

Le Wat Phra Kaeo : situé au sein du grand palais, ce temple est très visité. En effet, il est le plus célèbre et l’un des plus beaux du pays. C’est donc dans un quasi bain de foule que nous avons pu aller observer le fameux Bouddha d’émeraude qui s’y trouve.

wat-phra-kaeo-03

wat-phra-kaeo-02

wat-phra-kaeo-01

Pour visiter les temples, il est demandé d’être « habillé convenablement ». C’est-à-dire qui faut avoir les jambes et les épaules couvertes. Pour le grand palais, c’est même encore plus strict, car les leggins ou les écharpes sur les épaules ne sont pas autorisés. Il faut une jupe longue ou un pantalon, un minimum large et un t-shirt qui couvre les épaules  (et recouvre le ventre, bien entendu). Des vendeurs ambulants se trouvent souvent aux abords des temples pour vous vendre des vêtements. Il faut aussi savoir que pour rentrer dans les bâtiments de prières des temples, il faut enlever ses chaussures. Nous vous conseillons d’en porter des faciles à mettre et enlever et de ne pas porter vos plus belles chaussures !

Horaires et prix d’entrée : le Wat Pho est ouvert tous les jours de 8h à 12h puis 13h à 17h et coûte 50 Bath (un peu plus de 1€).  Le Wat Phra Kaeo est ouvert de 8h à 15h30 et coûte 250 Bath (un peu plus de 5€).

Le tour sur les klongs avec Along the klong

Nous avons découvert les canaux des quartiers ouest de la ville avec Julien de Along the klong. Ce tour en bateau nous a permis de voir une autre facette de la vie de Bangkok. Nous avons entre autre pu observer les maisons sur pilotis accolées aux canaux. Mais aussi quelques moments de vie des habitants du quartier. Les informations données par Julien sont instructives et permettent d’en savoir plus sur la vie des thaïlandais.

Pour voir en images ce que ça donne, rendez-vous ici !

Le tour dure quatre heures, avec un premier arrêt à un temple. Un deuxième arrêt au niveau du marché pour le repas, compris dans la visite. Un troisième et dernier arrêt dans une ferme d’orchidées. Il existe aussi une formule pour le week-end, pour laquelle le but principal est de voir le marché flottant. Pour toutes les informations et réserver votre excursion, c’est par ici.

La street-food

Bangkok est réputé pour sa street-food. Nous avions entendu dire que c’est la ville « capitale » dans ce domaine. En effet, il y a de nombreux marchands ambulants. Mais en tant que végétariennes, le choix n’est pas si vaste. Il y a bien les stands de fruits et jus, où pour le coup il n’y a pas de soucis. Ensuite, pour trouver à manger, autre chose que des brochettes de viande, c’est plus sportif. Déjà, il faut arriver à se faire comprendre : « No meat?  » « Yes, Yes. Chicken ! » … Nous avons quand même réussi à trouvé des boulettes végétariennes, et des sortes de beignets de mais et riz.

Où avons-nous mangé ?

En dehors de la street-food, nous avons également mangé dans des lieux fixes. La rue de notre auberge proposait plusieurs petits restaurants. Nous avons testé celui avec des pad thai pas cher et un petit restaurant proposant de la « western food » où nous avons pu manger des sandwichs au bleu ! Mais sinon nous avons surtout élu notre cantine au Mango , un restaurant végétarien et vegan avec un large choix à la carte. Mais surtout, avec la plupart du temps des petits chats trop mignons qui viennent s’asseoir à côté et demander quelques câlins !

Où avons-nous logé ?

Nous sommes restées 4 nuits à Sabye club hostel. C’est une auberge assez confortable avec des dortoirs de 8 lits, une salle de bain commune et un petit-déjeuner compris. Elle a surtout le mérite d’être bien située, dans un quartier calme, mais le centre est accessible à pied (20min de Khao San road).

Chiang Mai, capitale du nord

Cours de cuisine locale

Une des activités phares dans la ville de Chiang Mai est de prendre un cours de cuisine thaïlandaise. Nous avons trouvé une compagnie qui proposait de faire des plats végétariens, voir quasiment végétaliens. La journée a débutée par la visite d’un marché où l’on nous a expliqué les différents ingrédients que nous avons utilisés. Ensuite, nous avons appris à cuisiner 8 plats à nous 2 : des rouleaux de printemps frits, une salade de papaye verte, une soupe aux concombres, une soupe au lait de coco, un curry vert, des nouilles sautées (pad thai), des légumes sautés aux noix de cajou et enfin un dessert avec du riz gluant et de la mangue (Mango sticky rice).

Puisque le principe est de cuisiner puis de manger ses préparations, nous vous conseillons de prendre un tout petit déjeuner le matin. Pour notre part, nous avons demandé de ramener les restes de ce qu’on avait fait, ce qui nous a encore suffit pour le repas du soir !

A la fin du cours de cuisine, nous avons pu aller visiter une fabrique traditionnelle d’ombrelles thaïlandaises. On y voit le processus de fabrication, du façonnage des pièces en bois à la peinture sur le tissu, le tout à la main.

Temple Doi Suthep

Pour nous rendre au temple, nous avons suivi les conseils que l’on nous avait donnés. Nous nous sommes rendues à la porte nord de la ville (Chang Phuak gate), où nous avons pris un taxi collectif. Les chauffeurs sont à l’affût des passants. Ils proposent un prix de 100 Bath (environ 2,5€) aller/retour par personne, mais il faut attendre de remplir la voiture avec dix personnes. Avec un peu de patience, nous sommes parties 30 minutes après être arrivées sur place.

Après 40 minutes de route sinueuse de montagne, nous arrivons au temple un peu barbouillées. Nous avons 1h30 sur place avant de retrouver le tuk-tuk pour la descente.

Ce temple est bien connu pour son escalier de quelques centaines de marches avec des rampes en forme de serpent. Le temple comprend de nombreuses statues de Bouddha, dont un Bouddha d’émeraude. Mais aussi quelques représentations hindouistes du dieu Ganesh. De plus, depuis les terrasses autour du temple, nous avons pu observer une belle vue sur Chiang Mai.

Le prix d’entrée au temple est de 30 Bath (un peu moins de 1€).

Temples de la vieille ville

La ville de Chiang Mai compte plus de 350 temples. Pour notre dernière journée sur place, nous avons décidé d’en visiter trois au coeur de la vieille ville.

Le Wat Chiang Man : c’est le plus ancien de tous. Il a été construit lors de la fondation de la ville en 1306. Nous y avons bien apprécié les statues d’éléphants autour du chedi (c’est le nom de la structure pointue que l’on voit dans tous les temples).

wat-chiang-man

Le Wat Phra Singh : c’est le plus grand, le plus visité et apparemment le plus intéressant. Nous avons été bluffées par les statues des moines, autour desquelles nous avons tourné quelques minutes pour bien être sûres que ce n’était pas des vraies personnes !

Prix d’entrée : 20 Bath

wat-phra-singh

Le Wat Chedi Luang : en fait celui-là nous ne l’avons pas visité, mais juste vu de l’extérieur. La chaleur, la fatigue et le prix de l’entrée, ont eu raison de nous.

Prix d’entrée : 40 Bath

wat-chedi-luang

Les Massages

Entre Bangkok et Chiang Mai, nous sommes allées profiter 3 fois de massages ! Nous ne pouvions pas ne pas tester les soins traditionnels thailandais…  Et malheureusement, oui en effet, certains centres de massages se transforment un peu en usines à touristes.

Nous avons eu un massage thai traditionnel d’une heure (ou tout le corps est tiré dans tous les sens), un massage-gommage des pieds d’une heure (plus décapant que gommant…) et un soin complet de deux heures de tout le corps, avec un dernier soin qui consiste à appliquer des compresses chaudes aux herbes. Ces expériences étaient intéressantes et revitalisantes pour nos corps un peu fatigués.

Le marché de nuit du dimanche

La ville de Chiang Mai est animée par des marchés de nuit tous les jours, mais le plus important est le dimanche soir. Il s’étale dans une bonne partie du centre-ville, où les rues sont fermées à la circulation. On y trouve des stands d’artisanat local, mais aussi de souvenirs en tous genres. Quelques stands de nourriture sont présents au fil du marché, mais le coin repas se trouve surtout au niveau de l’extrémité sud du marché.

Où avons-nous mangé ?

Nous avons trouvé plusieurs restaurants végétariens assez sympa, dont le Green tiger house et le Cat Shack que nous avons beaucoup apprécié. De ce côté, la ville est vraiment très agréable. On trouve facilement des petits restaurants pour tous les goûts et tous les prix.

Où avons-nous logé ?

Nous sommes restées cinq nuits à Thank You Chiang Mai House, une gesthouse dans le centre. La propriétaire est très gentille et attentive aux besoins de ses clients. Elle prépare de bons petits déjeuner, mais mieux vaut ne pas être pressés !

Ces deux villes nous ont permis de faire de nombreuses visites et d’apprécier la culture thaïlandaise actuelle. Nous avons eu une préférence pour Chiang Mai, plus calme. Et pour finir, une petit photo d’éléphants :

éléphants-buisson

Share This:

1 Commentaire

  1. Laurent F Répondre

    สุขสันต์วันเกิดแมรี่!
    (Bon anniversaire Marie !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge