Itineraire en Thaïlande : 2 cités historiques, Ayutthaya et Sukhothaï

Entre les deux villes de Bangkok et Chiang Mai, nous avons réalisé deux étapes. Nous avons visité les cités historiques de Ayutthaya puis Sukhothaï. Au programme, beaucoup de temples visités, à pied, en tuk-tuk et à vélo. Nous vous racontons nos découvertes et vous donnons quelques informations pratiques.

Ayutthaya

Pour rejoindre Ayutthaya depuis Bangkok, nous avons pris le train. C’est pas cher (14 Bath/personne, environ 0,35€) et le trajet dure 1h30.

Ayutthaya devient la capitale du royaume de Siam au XIVe siècle, jusqu’en 1767. Elle est alors détruite par l’armée birmane et laisse sa place à Bangkok. Ce fut une des plus grandes cités du monde avec plus d’un million d’habitants. Aujourd’hui, elle est visitée pour les ruines des temples du parc historique, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour visiter les temples de l’intérieur de la cité, nous avons opté pour l’option pédestre. Nous avons acheté le billet global qui permet l’entrée à six temples, dont deux à l’extérieur, pour le prix de 220 Bath (5,64€). Après avoir visité les quatre temples accessibles à pied, nous avons tenté de négocier un tuk-tuk. Mais les prix sont indiqués sur un panneau comme « officiels », donc la négociation n’est pas vraiment facile. Au final, nous partons pour trois heures à 750 Bath pour toutes les deux. Le chauffeur nous a arrêté à six lieux différents, dont les deux compris dans notre billet.

La petite anecdote de notre journée s’est déroulée au Wat Phra Si Samphet. Ce temple est situé dans le coin nord-ouest de la cité historique. Quand nous sommes arrivées sur place, à peine avions nous marché quelques minutes, que des enfants accourent derrière nous et nous interpellent. Ils nous expliquent qu’ils font partie d’une classe d’anglais et nous demandent cinq minutes pour répondre à leurs questions. Bien sûr, nous avons le temps. Après leur avoir donné nos noms, notre âge, notre nourriture préférée, dis d’où nous venons et pris des photos, ils nous libèrent.

A peine le temps de se dire que, quand même c’est une chouette initiative d’emmener les enfants dans des lieux touristiques, que ça leur permet de pratiquer, etc, un autre groupe nous accoste. Bon, allez, nous ne sommes pas à cinq minutes près. Nous prenons alors le temps, de nouveau, de répondre aux mêmes questions et de reprendre des photos. Au troisième groupe, nous commencions à être un peu moins patientes, mais les accompagnateurs étaient tellement insistants que nous nous sentions bien obligées. Alors, les quatrième et cinquième groupes, nous les avons expédié en deux minutes, puis ignoré complètement…  ça nous embêtait pour les enfants qu’on a ignoré, car les pauvres n’y pouvaient rien. Mais notre patience, surtout sous la chaleur, a quand même des limites. Conclusion : attention un groupe d’enfants peut en cacher un autre, ou même dix ! haha

Au total, nous avons pris une grosse demi-journée pour découvrir cette cité historique. Nous avons commencé à l’ouverture à 8h30, ce qui nous a permis d’être quasiment seule sur les premiers lieux et surtout d’avoir moins chaud au début. Puis nous sommes rentrées vers 14h à notre auberge.

wat-phra-mahathat
Wat Phra Mahathat – Tête de Bouddha dans l’arbre
wat-phra-ram
Wat Phra Ram
wat-phra-si-samphet
Wat Phra Si Samphet
wat-ratchanubara
Wat Ratchaburana
Wat-Chaiwatthanaram
Wat Phutthai Sawsa
Wat-Chaiwatthanaram
Wat Chaiwatthanaram
Wat-Yai-Chai-Mongkhon
Wat Yai Chai Mongkhon

Sukhothaï

Entre Ayutthaya et Sukhothaï, nous avons pris un bus en journée. Au total, avec les tuk-tuk entre gare routière et logement, nous avons eu un trajet de 9h30.

Fondée en 1238, Sukhothaï est la première capitale du royaume du Siam. Au XIIIe-XIVe siècle, elle connaît son apogée. Le courant artistique, « style sukhothai » naît alors.

Pour la visite de cette cité, nous avons loué des vélos. Il y a plusieurs endroits pour en louer, mais le plus pratique reste d’aller voir les loueurs en face de l’entrée du parc central. La location coûte 30 bath/vélo (moins de 1€) pour la journée. Ce ne sont pas des vélos de compétitions, mais comme le parcours reste assez plat, il n’y a pas de soucis.

Le parc historique de Sukhothaï est divisé en trois secteurs. Nous avons commencé par le secteur central, situé dans la vieille ville. C’est sans conteste, notre préféré ! Il est constitué d’un parc interdit aux véhicules à moteur (à part les petits trams touristiques). Les temples sont dispersés entre verdure et plans d’eau, ce qui donne une atmosphère idyllique. De plus, nous y étions tôt le matin, à partir de 7h30 et nous étions quasiment seules sur les lieux.

Nous avons poursuivi par les secteurs nord puis ouest. Le secteur nord permet de voir un temple avec une grande statue de bouddha. Nous avons trouvé la balade à vélo sympa, les paysages sont très beaux, mais les ruines des temples nous ont moins émerveillées. Peut-être en avions nous déjà trop vu !

Au final, nous avons mis environ quatre heures pour faire le tour. Sachant que nous ne nous sommes pas beaucoup arrêtées dans le secteur ouest.

L’entrée de chaque secteur coûte 100 bath/personne (2,5€ environ) et il faut rajouter 10 bath/vélo.

Wat-Mahathat
Wat Mahathat – Secteur central
Wat-si-sawai
Wat Si Sawai
Wat-Sra-Si
Wat Sra Si
Wat-sapan-hin
Vue depuis le Wat Sapan Hin
lotus
Fleurs de lotus

Avec la visite de ces deux cités historiques, nous avons fait le plein de temples bouddhistes. Nous avons bien apprécié les deux, avec des styles et des niveaux de restauration différents. Cependant, si vous n’avez pas le temps de passer aux deux endroits lors de votre voyage en Thaïlande, nous vous conseillons de vous arrêter de préférence à Sukhothaï !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge