Découvrir Bali : les temples et autres lieux que nous avons visités

bali-une

Après avoir visité Ubud et ses alentours, nous avons poursuivit notre découverte de l’île de Bali en nous rendant à Munduk, Amed, Canggu et Padang Padang. Ces villes ont comme point commun d’être proches de lieux remarquables. Nous vous racontons nos visites dans ces lieux avec quelques informations pratiques.

Munduk et ses alentours

Munduk se situe dans le centre de l’île de Bal, et nous avons pris une journée pour explorer les alentours. Petit village oblige, tout le monde se connaît sur place, voire est de la même famille. En effet, le propriétaire du petit hôtel où nous logions nous a envoyé vers le restaurant de son cousin Made. C’est avec lui que nous avons fait nos excursions, et c’est aussi lui qui a organisé notre taxi vers Amed, conduit par son beau-frère.

Nous avons donc fait une petite randonnée de trois heures, guidées par Made. Cette balade est la balade que tout le monde vient faire en venant à Munduk. Elle permet de passer dans les plantations, de voir deux cascades et des rizières. Alors oui, il est possible de la faire sans guide, même si notre guide nous a montré à plusieurs moment que les chemins se séparent, que les marcheurs se perdent et donc qu’il était « indispensable ». Nous avons surtout apprécié le fait d’avoir des indications sur les diverses plantes rencontrées : arbre à clou de girofle, manioc, café, cacaotée jaune et rouge, etc. De plus, il nous a expliqué là méthode de récolte du riz. Et, il faut l’avouer, il était assez drôle (il précisait après chaque trait d’humour « blague »).

Pour le reste de la journée, nous avons décidé d’aller voir les trois lacs du centre de Bali et le célèbre temple Ulun Danu Bratan. Nous nous sommes arrangées avec deux voyageuses québécoises Caroline, rencontrée la veille, et Sarah, rencontrée le matin, pour prendre un taxi à nous quatre. Le temple d’Ulun Danu Bratan est situé au bord du lac Bratan. C’est le temple le plus photogénique de Bali. C’est d’ailleurs celui qui apparaît souvent en couverture des guides touristiques. En effet, nous avons trouvé ce lieu vraiment très beau, et ce temple avec les pieds dans l’eau mérite sa réputation. Sur le chemin du retour vers Munduk, notre taxi s’est arrêté à plusieurs point de vue afin que l’on observe les lacs Tamblingan et Buyan, aussi appelés les « twins lakes« .

Infos pratiques : la demi journée de marche avec guide nous a coûté 100 000 IDR (6,70€) par personne ; le taxi pour l’après midi, pour nous 4, 350 000 IDR (23,48€) et le prix de l’entrée au temple est de 30 000 IDR (2€). Retrouvez le restaurant de Made sur Tripadvisor. Nous vous le recommandons.

Amed, une journée de découverte culturelle

En plus de passer notre niveau 1 de plongée, nous avons profité d’être à Amed pour aller visiter le Pura Lempuyang Luhur et le Taman Tirtaganga. Comme nous ne voulions pas spécialement reprendre des scooters, nous avons pris un taxi pour la demi-journée. Nous étions accompagnées, de nouveau de Caroline et de Hélène, une voyageuse belge rencontrée la veille.

Pour ne pas être au milieu de trop de touristes, nous avions décidé de commencer notre journée assez tôt. Malheureusement, le temps n’était pas tip-top en début de matinée, donc la première moitié de la visite du temple Lempuyang s’est déroulée sous les nuages. Comme nous disait notre guide, « You don’t have the beautiful view but you have the white view! ». Et en effet, même si nous ne voyions rien à l’horizon, le ciel tout blanc donnait un autre charme au temple. Mais, les nuages se sont ensuite levés et nous avons quand même pu profiter de la belle vue qu’offre la situation du temple.

La particularité de ce lieu est d’être composé de sept temples disposés dans la montagne. Il faut donc plutôt être en forme pour faire toute la visite. Pour notre part, nous avons fait les 4 premiers temples avec un guide, Manke. A la fin de la visite, Manke, qui était aussi un prêtre hindouiste, nous a initié à la prière balinaise et nous a béni.

lempuyang-temple

Après un petit repas dans un warung à l’entrée du palais Tirtaganga, nous avons visité les jardins de celui-ci. Leur particularité est d’être composé de nombreux bassins, dont un sur lequel on peut marcher ! Nous avons bien aimé l’ambiance de ce lieu. Très fleuri et paisible, il reflétait bien la culture balinaise.

tirtagangga

Informations pratiques : le taxi pour une grosse demi-journée pour 4 coûtait 700 000 IDR (46,96€), l’entrée au temple Lempuyang est sur donation, la prestation d’un guide dépend du temple jusqu’au quel vous allez, nous en avons eu pour 400 000 IDR (26,83€) pour 4. L’entrée à tirtaganga est de 50 000 IDR (3,35€).

Canggu, et le temple de Tanah Lot

Après un petit passage sur les îles Gilis puis sur Nusa Lembongan, nous sommes retournées à Bali pour visiter 2 autres lieux dont on avait entendu parlé. Le temple Tanah Lot est l’un des plus célèbres, notamment par sa situation assez spécifique, sur un rocher à quelques dizaines de mètres de la côte. Il est accessible à pied seulement lorsque la mer est basse. Mais en tant que touristes, nous ne pouvons que le contempler de l’extérieur.

Pour un hébergement proche du temple, mais bon marché, nous avons opté pour une auberge de jeunesse à Canggu. Cette petite ville est surtout appréciée des surfeurs et offre une ambiance de station balnéaire plutôt sympa. Depuis là-bas, nous avons pris un taxi pour l’aller-retour au temple. N’essayez pas l’application Uber, ils ne veulent pas aller dans cette zone touristique « trop dangereuse » (pour eux) et vous demanderons plus cher.

Tanah Lot tient sa réputation. En effet, le temple sur son rocher est admirable ainsi que les alentours et le parc sur la falaise. Mais forcément, comme tout lieu très connu, il y a du monde ! Nous vous conseillons donc d’y aller assez tôt le matin si vous ne souhaitez pas être pris dans la foule.

tanah-lot

Informations pratiquesl’aller-retour en taxi jusqu’au temple nous a coûté 250 000 IDR (16,77€) et l’entrée 50 000 IDR (3,35€).

Padang Padang, pour se rendre à Uluwatu

Pour finir notre voyage à Bali, nous sommes allées dans la péninsule sud de l’île, afin de visiter le temple d’Uluwatu. Nous avons logé dans la ville de Padang Padang, car nous avions trouvé une offre sur le site booking.com. C’est également un des lieux prisés par les surfeurs et touristes plus aisés. Ce qui fait qu’en moyenne les prix des restaurants et des hôtels sont un peu plus élevés que ce qu’on avait pu voir avant.

La visite du temple d’Uluwatu nous a pris une heure. Le lieu est joli, avec des jardins très agréables pour se balader. Il peut y avoir des singes, mais nous y étions assez tôt le matin, ce qui fait que nous en avons seulement croisé un. Finalement, malgré tout ce que nous avions lu sur ce temple, nous n’avons pas été spécialement conquises par celui-ci.

uluwatu

Informations pratiques : pour les restaurants nous vous conseillons Jiwa Juice (petit restaurant très sympa tenu par un espagnol) et Cempaka cafe qui ont des très bons rapports qualités-prix dans les alentours. Pour l’aller-retour au temple en taxi, nous avons payé 250 000 IDR (16,77€) à 3 puis l’entrée au temple est de 30 000 IDR (2€).

Nous avons donc passé en tout 25 jours en Indonésie, en restant principalement à Bali. Nous avons aussi découvert les îles de Gili Air et Nusa Lembongan. Maintenant, direction la Malaisie, premier pays d’Asie sur le continent, pour de nouvelles aventures !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • canggu et alentours

Share This:

2 commentaires

  1. Michel Répondre

    Salut,

    pourquoi dis tu que Canggu avec un Uber est trop dangereux ?
    Je serai à Bali dans deux semaines, et je loge à Canggu, de l’aéroport c’est mieux de prendre un taxi ? Uber? Go Jek ?

    • CelineMarie Auteur de l’articleRépondre

      Je pense que tu peux prendre un Uber depuis l’aéroport. Nous avons eu des soucis depuis Canggu, quand nous avons essayé de réserver des Uber depuis l’application, à deux reprises, pour aller vers Tanah lot. Les chauffeurs nous envoyaient des messages pour négocier le prix. Apparemment, quand ils vont dans des zones touristiques (comme les abords des temples), ils risquent de se faire repérer par les taxis officiels et c’est alors que c’est « dangereux » pour eux. On n’en sait pas beaucoup plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge