A la découverte de l’Île de Pâques

Ça y est, l’Amérique du Sud c’est fini. Mais avant de partir pour l’Océanie, nous allons faire un petit tour à l’île de Pâques. Au-delà de ces célèbres statues, cette île rattachée au Chili et aux influences polynésiennes, a beaucoup à offrir. Petit aperçu de notre séjour.

Hanga Roa

C’est la « grande » ville de l’île. La seule d’ailleurs. Nous avons séjourné au camping Mihinoa, où la tente est fournie avec les matelas. La vue sur l’océan est absolument magnifique et chaque soir le coucher du soleil à couper le souffle !

camping-mihinoa

Dans la rue principale se trouve plusieurs petites supérettes, des « panaderias », des agences de location de voitures, de vélos, de scooters, etc, ainsi que des petits resto-café. Nous avons beaucoup aimé l’ambiance de cette ville, décontractée et chaleureuse.

Spectacle de danse et musique traditionnelle

Des shows de danses et musiques polynésiennes sont donnés tous les soirs (à différents endroits) car deux troupes se relaient. Nous y avons assisté un lundi soir, au restaurant Kanahau, pour 15000 pesos par personne. L’ambiance est super sympa. En arrivant, avant le spectacle, on peut se faire peindre le visage. Ce fut un super moment, que l’on recommande à quiconque vient sur l’Ile de Pâques. Un bon moyen de s’imprégner un peu plus de la culture de l’île.

spectacle-hanga-roa

Découvrir l’île

Le cratère Rano Kau et Orongo

Pour notre première sortie à la découverte de l’île, nous avons choisi de faire le circuit Koro Manu qui monte au cratère Rano Kau et se poursuit vers le village d’Orongo. Depuis notre camping, nous avons mis un peu plus d’une heure pour monter au belvédère du cratère, avec une belle averse sur la fin de la montée. Puis nous avons marché un petit quart d’heure sur les bords du volcan pour nous rendre jusqu’au village d’Orongo, le site de la célébration de l’homme oiseau.

cratère

Quand on arrive sur le site d’Orongo, il faut présenter le ticket d’entrée au parc naturel (cf les informations pratiques), il est donc indispensable de l’acheter avant. Ensuite, on peut démarrer la visite en suivant le prospectus donné. La visite avec cette brochure est suffisante (pas besoin d’un tour avec guide, etc.) et donne les principales informations sur le lieu, les éléments à voir et l’histoire de la cérémonie de l’homme oiseau :

Au XVIIIe siècle, et jusqu’en 1866, se déroulait tous les ans cette fameuse cérémonie. Des hommes de toutes les tribus de l’île venaient s’affronter pour être le nouveau Tangata Manu (l’homme oiseau). C’est au printemps que l’oiseau, le manutara, vient pondre ses œufs sur la petite île Motu iti, au large de Rapa Nui. Le but de la compétition est donc de partir d’Orongo, de nager jusqu’à l’île et d’y rester jusqu’à trouver le premier oeuf pondu par le manutara. Cela pouvait durer des jours ou des semaines !

ile-orongo

La visite du site dure environ 45 minutes. Cette sortie nous a pris environ 4 heures au total. Donc faisable en une après-midi.

Les sites archéologiques

Nous avons pris une journée pour suivre le circuit Te Ana. Parties le matin, après avoir acheté nos empanadas pour le repas, nous avons longé la côte jusqu’au site Ahu Tepeu. Au début du chemin, on peut observer quelques moais, mais ensuite, il n’y en a plus. Nous étions un peu déçues. Le reste du circuit permet surtout d’observer des sites archéologiques non restaurés, avec des ruines de villages, et notamment des grottes. L’une d’entre elles se nomme « las ventanas » et permet d’aller admirer deux fenêtres donnant sur l’océan.

moais

moai-rapa-nui

las-ventanas

La plus grosse difficulté que nous avons eu durant cette balade était la chaleur et le soleil qui tapait ! En effet, il y a peu, voir pas d’ombre, sur le sentier. Nous recommandons donc plutôt de le faire à vélo. Pour notre part, nous avons fini en faisant du stop pour retourner au village ! Mais les paysages sont très beaux et on croise de nombreuses vaches et chevaux en liberté.

Balade en vélo vers carrière Moais, plage, etc

Pour notre dernière journée de découverte de l’île, nous avions prévu de louer des scooters. Mais du fait de notre manque d’expérience, la loueuse ne nous a pas autorisé à en prendre. Nous nous sommes donc rabattues sur le vélo.

Notre parcours d’un peu plus de 50 kilomètres (et oui, on ne rigole pas !), nous a emmené voir plusieurs sites dont Rano Raraku, Ahu Tongariki et la plage d’Anakena. Le premier site est un cratère volcanique et un des sites archéologiques les plus importants de l’île. C’est le lieu où tous les moais de l’île étaient sculptés. On peut encore en voir, certains à moitié finis.

carrière-moais

Le site d’Ahu Tongariki est la plateforme de moais la plus connue. Elle fut entièrement reconstruite entre 1993 et 1996. C’est un endroit idéal pour observer le lever du soleil.

ahu

Enfin, la plage d’Anakena est la seule de l’île. L’eau y est turquoise et le sable fin. C’est un endroit magnifique ! Une plateforme de moais (un Ahu) s’y trouve également.

anakena

anakena

Cette journée fut bien fatigante, mais finalement il n’y a que des bons côtés à préférer le vélo : plus sportif, plus écolo et l’on peut observer les paysages plus longtemps. De plus, on peut profiter de toutes les odeurs de fleurs émanant de l’île.

Se faire tatouer

Le tatouage est culturel sur l’île de pâques. On croise énormément de personne avec des tattoo typiques polynésiens. Allant de la petite tortue au corps complet ! Il y a quatre tatoueurs sur la rue principale, à vous de choisir. Nous sommes allées chez Kakaia Tattoo qui parlent français. Le travail est très bien fait et nous sommes ravies de nos tatouages.

Infos pratiques :

  • Il y a beaucoup de places avec Wi-fi gratuit en ville, indiquées par des panneaux
  • Nous vous conseillons de faire des petites courses avant d’arriver sur l’île (à Santiago par exemple) : pâtes, riz, etc. Car les prix sont assez élevés sur l’île
  • L’entrée au parc coûte 80$ ou 54 000 pesos. Vous pouvez acheter directement en arrivant à l’aéroport ou en ville

Share This:

1 Commentaire

  1. Candie Répondre

    Intéressant votre article ! Je vais le garder pas loin pour les informations pour le jour où on ira aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge