Activités hivernales au Québec : une semaine en famille

Activités hivernales au Québec

Quand la famille de Marie est venue la voir une semaine à Montréal au mois de mars, ils sont partis tous les quatre à la découverte d’une petite partie du Canada. Entre promenades en raquettes, pêche blanche et balade en chien de traîneau, voici le récit de leurs activités hivernales au Québec.

Après avoir passé quelques jours à visiter Montréal, nous avons pris la direction de Saint-Michel-des-Saints, situé à 170 km au nord-ouest de Montréal, pour y passer quelques jours dans une pourvoirie.

Pourvoirie KAN-A-MOUCHE

Pourvoirie au QuébecEn plein cœur de la nature, au bord d’un lac (complètement gelé en hiver), l’auberge Kan-a-mouche est un petit coin idyllique en harmonie avec son environnement forestier. Nous avons passé deux nuits dans un petit chalet tout confort, avec une vue imprenable sur le lac, où l’on voyait de temps à autre des biches traverser. Il paraîtrait même que des loups ont été aperçus. L’accueil chaleureux des propriétaires (d’ailleurs l’un d’eux était français) nous a beaucoup touché.

Durant ces deux jours, nous avons profité du calme de la nature et nous nous sommes initiés à plusieurs activités hivernales : raquettes, pêche blanche, et ski de fond.

Promenade en raquettes traditionnelles 

Raquettes traditionnelles

Nous avions dans l’idée de faire une petite balade en raquette autour du lac, où une piste est aménagée. Nous voilà donc partis avec aux pieds des raquettes traditionnelles, rien à voir avec celles que l’on peut trouver aujourd’hui dans les magasins de sports d’hiver, beaucoup plus pratiques pour randonner. Etant donné que le sentier était peu fréquenté, nous avons dû « faire la trace » sur la piste, dans la poudreuse toute fraîche. Le début de la balade au cœur de la forêt était très agréable. Mais au fur et à mesure que nous avancions, nous nous sommes rendu compte que le tour du lac était un peu plus long que ce que l’on pensait. Et il nous était impossible de faire demi-tour. La petite balade est donc devenue une longue, longue, longue balade. Nous n’avions qu’une chose en tête : rentrer avant la tombée de la nuit, et garder la trace de la piste (sans parler de l’angoisse de tomber nez à nez avec un loup pour certains). Finalement, nous sommes arrivés sains et sauf. Malgré la fatigue, nous en gardons un super souvenir et nos nombreuses chutes nous ont valu quelques fous rires et une belle expérience à raconter.

Initiation à la pêche blanche

Tarière pour la pêche blancheLa pêche blanche est aussi appelée pêche sur glace. Nous étions dans l’endroit idéal pour tester cette pratique. La première étape est de faire un trou dans la glace à l’aide de tarières. Selon l’épaisseur de la glace, cela peut prendre quelques minutes et surtout cela demande un minimum d’huile de coude ! Une fois le trou formé, il faut attacher les hameçons (des vers de terre dans notre cas) à une corde, avec un poids. La corde est attachée à une barre en bois qui s’incline dès qu’un poisson a mordu. Les plus férus installent des cabanes à pêche sur la glace. Ces cabanes sont souvent chauffées et possèdent un accès direct à la glace, par une ouverture dans le plancher. Cela permet de pêcher à l’abri des intempéries.

Pêche blancheMalheureusement, nous n’avons rien attrapé. Et pourtant, le poisson était bien présent puisque nos voisins (qui pêchaient en même temps que nous, un peu plus loin), en ont attrapé pas mal. Il faut dire que nous n’avons pas persisté longtemps : attendre sur la glace, immobile (pour ne pas effrayer le poisson), refroidit rapidement !

Balade en ski de fond 

Ski de fond au QuébecIl y a de nombreux sentiers de balade autour de la pourvoirie, au cœur de la forêt, dont certains destinés au ski de fond. Nous en avons donc profité pour nous lancer dans une petite balade. Pour une bonne partie de la piste, comme lors de notre promenade en raquettes, nous avons dû « faire la trace », et sur certaines parties la pente était bien raide. N’étant pas de grands skieurs, autant vous dire que nous avons chuté plusieurs fois. Là aussi nous avons eu beaucoup de fous rires et la balade en valait vraiment le coup.

Balade en chien de traîneaux

Attelage des chiens de traineauxS’il y a bien une activité à ne pas manquer au Québec en hiver, c’est celle-ci. J’ai eu l’occasion de la tester deux fois, et les deux fois cela a été une expérience inoubliable !

La plupart du temps, avant de partir en balade, vous êtes réquisitionnés pour préparer l’attelage. C’est la partie la plus sportive : un chien de traîneau a beaucoup de force et ils sont tout excités à l’idée de partir en promenade. Il faut donc arriver à leur enfiler le harnais sans trop se faire bousculer. Chaque chien a une place bien précise dans l’attelage, en fonction de son caractère et de sa force, laissez l’accompagnateur s’occuper de les atteler.

Une fois les chiens attelés, il est temps de partir. Le départ est également un moment délicat. Etant donné qu’ils sont pleins d’énergie les chiens vont partir assez vite. Il ne faut pas se laisser impressionner et simplement les laisser partir. Ils vont finir par prendre une allure de croisière au bout d’une centaine de mètres. A ce moment là, profitez ! L’avantage de ce genre de balade, c’est que l’on peut aller dans des endroits inaccessibles en voiture et au Québec les paysages sont magnifiques.

Chien de traîneau au Québec

La plupart du temps, il y a deux personnes par traîneau : une debout qui dirige et l’autre assise, les rôles s’inversant au cours de la promenade. On pourrait croire que diriger est compliqué et en fait, c’est assez simple. Les chiens répondent beaucoup à la voix et aux intonations, mais au cas où un frein de sécurité (une ancre) peut être utilisé. Généralement, ils connaissent bien les pistes et tournent d’eux-mêmes, mais il faut se pencher sur le côté pour que le traîneau tourne lui aussi.

Je vous recommande fortement de tenter l’expérience !

La luge à Québec

Piste de luge à QuébecDans le vieux Québec, à côté du Château de Frontenac, une piste de luge est installée tous les hivers. Entièrement glacée, il est possible de faire la descente contre quelques dollars canadiens. Les luges sont traditionnelles, en bois, et on peut y être à deux. En plus, du haut de la piste, on a une super vue sur le Saint Laurent et le château. Si vous avez l’occasion de passer à Québec en hiver ne ratez surtout pas ça !

Share This:

2 commentaires

  1. Vincent Répondre

    J’adore cet article qui me rappelle que des bons souvenirs et les photos sont très bien choisies 🙂 Seul regret pour moi c’est de ne pas avoir encore vu le Québec en été 🙂 Biz aux 2 blogueuses et ne pas oublier de soutenir l’équipe de France pour le mondial de rugby 😉 Vincent

  2. Bayet Répondre

    Super sympa !!! Je cherche des idées pour une semaine en famille au Canada… Je vais m’inspirer de votre expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge