18 jours pour faire le tour du Yucatan

18-Jours-dans-le-Yucatan

Le troisième pays de notre tour du monde est le Mexique ! Dans ce pays, nous avons décidé de parcourir la région du Yucatan pour découvrir quelques sites mayas, les fameux cenotes et des villes réputées comme Tulum, Campeche et Merida. Cette étape de 18 jours nous a permis de s’imprégner pleinement de la culture mexicaine dans cette partie du pays.

Jour 1, 2 et 3 : Cancun et Isla mujeres

Nous sommes arrivées à Cancun le 8 novembre en fin de journée, après un long voyage depuis Vancouver. Le premier soir, nous avons joué la facilité et nous sommes allées manger dans un restaurant assez touristique. Ambiance musicale et plats typiques étaient de mise.

Le deuxième jour, nous voulions aller jeter un œil aux plages de Cancun. Nous avons donc fait la route en bus depuis notre auberge de jeunesse, située dans la vielle ville, jusqu’à la plage qui se trouve presque à l’autre bout de l’enfilade de gros hôtels de luxe américains. La plage était sympa pour cette première au Mexique, mais très touristique et la vue sur les grands immeubles ne fait pas ambiance très paradisiaque.

Isla_Mujeres

Le troisième jour nous avions prévu d’aller passer la journée sur Isla Mujeres. Cette petite île est située au nord de Cancun et propose de nombreuses activités. Nous avons choisi d’en faire le tour à vélo, mais toutes les activités touristiques (snorkeling, ferme aux tortues, etc.) étaient hors budget. Nous avons quand même trouvé un petit coin de plage, séparé des plages aménagées, pour finir la journée. Le tour en vélo permet de passer à travers les petits villages. Bien que le tour soit sympa, nous avons été un peu déçues par cette île, sûrement parce que ce n’est pas le genre de tourisme que nous convoitons.

Jour 4 : Playa del Carmen

Le matin, nous avons pris le bus de Cancun à Playa del Carmen. Après avoir déposé nos bagages au airbnb que nous avions réservé, un des gérants (qui parle français) nous propose de nous montrer les alentours et les bonnes adresses pour manger. Il nous conseille également d’acheter masques et tuba au supermarché pour que le snorkelling nous revienne moins cher. C’est ce que nous avons fait avant de nous rendre à la plage. A Playa del Carmen aussi les plages sont très aménagées et bordées de gros hôtels. Dans cette ville, il y a également une grande rue touristique où l’on trouve toutes les grandes marques américaines et de multitudes de boutiques de souvenirs. C’est une ville qui est réputée pour sa grande plage de sable fin et pour y faire la fête.

Playa-del-carmen

Jour 5 : Akumal

Le lendemain matin, nous voilà parties de Playa del Carmen à bord d’un colectivo (petit bus utilisé par les mexicains). Il nous arrête au bord de la route, près du chemin menant à la plage d’Akumal. Après un bon kilomètre de marche, avec tout notre packetage, nous arrivons sur le bord de mer. La première mission est de trouver des casiers assez grands pour laisser nos sacs et pouvoir profiter tranquillement de la plage. Comme nous avions lu sur les différents articles de voyageurs, nous nous dirigeons vers le centre de plongée où nous pouvons louer des casiers si nous louons en plus des gilets de sauvetage.

Équipées de nos gilets et des masques et tubas achetés la veille, nous pouvons aller nager tranquillement avec les tortues. Nous sommes d’ailleurs agréablement surprises de pouvoir en croiser si rapidement et surtout de voir qu’elles ne sont pas farouches. En leur laissant bien sûr de l’espace, nous avons tout le loisir de les voir brouter les algues et remonter à la surface pour prendre leur air. Cette expérience est extraordinaire et nous la conseillons à tous ceux qui passent dans le Yucatan !

Jour 6 : Tulum et Coba

Pour nos quelques jours à Tulum, nous logeons chez un couchsurfer, Michael. Il nous propose de nous accompagner aux ruines de Coba. C’est le premier site maya de notre voyage. Nous y apprécions la balade dans la jungle et les différents bâtiments, en trouvant cela un peu dommage qu’il n’y ait pas beaucoup de panneaux explicatifs (nous ne savons pas trop ce que nous voyons). Heureusement, Michael est un peu plus informé et nous donne quelques explications. En plus de cela, avec les quelques phrases données par un guide français que nous avons interceptées, nous pouvons nous faire une petite idée de l’histoire des lieux.

Nous gravissons en dernier la pyramide principale à nos risques et périls… en effet les marches sont hautes et peu régulières. Nous voyons même des gens monter à quatre pattes ou descendre sur les fesses. Arrivées au sommet, nous pouvons admirer la jungle à perte de vue.

Coba

Après cette visite, nous nous rendons aux trois cenotes qui se trouvent à quelques kilomètres. Nous découvrons ces fameuses piscines naturelles. Ceux-ci sont souterrains et assez profonds. Dans l’un d’entre eux nous pouvons sauter depuis des plateformes de 5 et 10 mètres. C’est très agréable de se baigner dans cette eau douce avec un décor extraordinaire.

Jour 7 : La réserve Sian ka’an et les ruines de tulum

La journée programmée est bien chargée. Nous allons visiter la réserve Sian Ka’an par nos propres moyens (Pour voir notre visite complète vous pouvez aller voir l’article que nous avons écrit à ce sujet). La visite de cette biosphère est magnifique. Mais, nous sommes juste un peu déçues par le tour en Bateau. Celui-ci n’a finalement consisté qu’en un aller-retour à travers les lagunes, avec une pause baignade dans la mangrove, sans explications par le canotier.

imag1688

En retournant à Tulum, nous allons jusqu’aux ruines. Le timing est un peu serré mais nous pouvons visiter les lieux d’un pas rapide. Le site est vraiment exceptionnel, notamment par sa situation en bord de falaise, avec vue sur la mer des caraïbes. Par rapport à Coba, les bâtiments sont plus dégagés et rénovés. Dans ces ruines nous rencontrons de nombreux iguanes, dont certains atteignent une taille assez folle !

Jour 8 et 9 : Bacalar

Le matin de ce 8ème jour, nous prenons le bus direction Bacalar, au sud de Tulum. Au terminal, nous rencontrons Claudia, une australienne qui termine son voyage dans le Yucatan. Il se trouve que nous allons dans la même auberge de jeunesse, et donc nous passons les deux jours avec elle. L’après-midi, nous nous baladons un peu dans la ville, et nous allons voir la fameuse lagune pour se rendre compte de la vue paradisiaque qu’elle offre.

Bacalar

Le lendemain, nous partons avec le transport organisé par l’auberge pour se rendre dans un deuxième lieu leur appartenant, une plage privée sur la lagune. Le voyage se fait dans une sorte de cage à poules, à l’arrière d’un pick-up. On ne peut pas faire mieux comme transport typique ! En effet, nous voyons souvent des locaux se déplacer dans ces sortes de « mini-bus » improvisés. Nous passons ensuite quatre heures de détente au calme, avec une vue paradisiaque et une eau douce à température parfaite pour se délasser.

Après ce bon début de journée, nous reprenons la route direction Xpujil.

Jour 10 : Calakmul

Pour cette journée, nous nous levons tôt. D’autant plus que nous n’avions pas compris qu’il y a un changement d’heure entre Bacalar et Xpujil. Pour revivre cette journée au complet, nous vous redirigeons vers l’article que nous avons écrit. Celui-ci comprend également les informations pour visiter les lieux, et particulièrement sans avoir de voiture.

20161117_105923-1

Jour 11 et 12 : Campeche

Après encore quelques heures passées dans un bus mexicain, nous voilà arrivées à Campeche. Cette ville coloniale est une des seules fortifiées du pays. C’est ainsi, au milieu des remparts que se trouve la vieille ville, qui est aussi la partie la plus touristique et la plus entretenue. En se rendant à notre hôtel, nous pouvons déjà apprécier les couleurs des bâtiments mais aussi la hauteur et l’étroitesse des trottoirs ! Pas facile avec tous ces kilos sur le dos …

Pour notre journée sur place, nous décidons de visiter la vieille ville. Nous faisons le tour de la cité puis nous allons voir les fameux remparts. Avant de monter sur ces derniers, nous visitons le musée d’architecture maya. Nous y apprenons beaucoup sur cette civilisation, leur façon de créer les citées et surtout les différentes tribus en fonction de leur situation géographique. Ensuite, la vue sur la ville depuis les remparts est assez sympa, nous pouvons voir les rues bordées de maisons colorées et une belle vue sur la cathédrale.

Nous nous rendons ensuite sur le front de mer pour voir le sigle de la ville. Malheureusement, nous arrivons en même temps qu’un très grand groupe d’étudiants qui veulent chacun leur photo avec le sigle. Nous patientons donc un peu, avec la pluie qui a décidé de nous tenir compagnie, pour enfin prendre notre photo avec le moins de monde possible dessus.

balade-campeche

Lorsque nous sortons le soir pour aller manger, nous arrivons par hasard juste au bon moment pour voir les illuminations projetées sur la bibliothèque (grand bâtiment près de la cathédrale). C’est un spectacle de son et lumière pour célébrer les 25 ans d’appartenance de Campeche au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Jour 13, 14 et 15 : Merida

Merida est la capitale du Yucatan. c’est une des plus grandes villes du Mexique, ce qui nous change par rapport aux autres lieux vus avant. Dans cette ville, nous sommes hébergées par Jessica, qui nous l’avait proposer sur couchsurfing. Le premier soir elle nous emmène à la feria de la ville. C’est une sorte de très grande fête foraine qui a lieu tout le mois de novembre. Il y a beaucoup de monde, nous sommes plongées dans la culture mexicaine de la fête.

Le lendemain nous nous rendons à Uxmal. Nous sommes accompagnées d’Emmanuel, un autre couchsurfer qui nous avait proposé de nous y emmener afin de nous faire découvrir le site maya qu’il préfère entre tous. C’est vrai que nous ne sommes pas déçues. Le site archéologique d’Uxmal est bien différent de ceux que nous avions pu voir auparavant. Il est bien dégagé, restauré et l’on peut y voir plus de détails décoratifs.  Nous suivons une visite guidée avec un groupe d’autres français, ce qui permet d’avoir plus d’informations sur l’histoire et l’architecture du site. Nous conseillons cette visite guidée mais mieux vaut la faire en groupe vu le prix demandé à l’entrée.

uxmal

Le soir nous allons assister en ville à une représentation de danse traditionnelle alliant la culture maya et la culture espagnole. A Merida, il y a des festivités tous les soirs, que ce soit de la danse, des concerts, etc. Nous sommes impressionnées par la rapidité des pas effectués. Et encore plus quand les danseurs compliquent la tâche en posant sur leur tête une bouteille de bière puis un plateau de serveur !

20161121_211019

Le 3ème jour, nous en profitons pour aller nous balader en ville. Nous nous rendons à l’office du tourisme pour obtenir une carte et des conseils sur ce qu’il y a à voir et à faire. Nous partons donc dans les rues de Merida. Une des rues principales avec des boutiques et des restaurants est la « calle 60 », qui part à gauche lorsque l’on est face à la cathédrale. Un peu plus loin dans la même direction, nous arrivons sur l’avenue Paseo Montejo, très large, très propre et avec des bâtiments de style français. En continuant, nous arrivons dans le quartier dit italien. Mais ici, nous voyons moins les influences italiennes que celles françaises dans le quartier précédent. Nous retournons ensuite à la place de la cathédrale et nous jetons un œil à l’intérieur de celle-ci, mais comme une célébration est en cours nous ne nous y attardons pas.

Jour 16 : Chichen Itza

Nous avions vu que pour profiter de ce site exceptionnel, il valait mieux y aller dès l’ouverture. Malheureusement, les aléas du voyage ont fait que nous n’avons pas pu partir aussi tôt que prévu de Merida. Nous arrivons donc sur les lieux aux alentours de midi et nous sommes noyées dans une foule de touristes. Cela nous fait d’ailleurs un choc par rapport aux autres sites visités avant. Mais, nous prenons notre mal en patience et nous allons voir la célèbre pyramide classée dans les sept nouvelles merveilles du monde. Nous faisons le tour du reste du site, mais entre touristes et vendeurs qui nous interpellent tous les deux mètres, la balade ne restera pas dans nos mémoires comme la plus agréable que nous ayons faite.

Chichen_Itza

Jour 17 et 18 : Valladolid et Rio lagartos

Valladolid est aussi une grande ville du Yucatan, située sur la route entre Merida et Cancun. Nous profitons de notre escale dans celle-ci pour aller visiter la réserve de biosphère de Rio Lagartos. Après les deux bus et deux heures de trajet, nous arrivons dans ce village de pêcheurs. Nous prenons ensuite un bateau pour faire la visite. Nous croisons alors de nombreux flamands roses, vedettes du site. Mais aussi de majestueux pélicans, quelques cormorans en train de se faire sécher les plumes, des hérons, etc. Le capitaine se rapproche lentement des animaux pour nous permettre de bien les admirer.

Nous nous arrêtons ensuite quelques instant au niveau de « Las coloradas » aussi appelée la mer rose du Yucatan. La densité de sel présent à cet endroit permet de flotter sans effort quand on s’y baigne (comme à la mer morte). Et c’est d’ailleurs la présence de micro-organismes de couleurs roses qui lui donne cet aspect. Nous avons beaucoup apprécié cette sortie, un peu plus variée que celle de Sian Ka’an.

Pour notre deuxième jour à Valladolid, nous allons nous balader dans les rues de la ville. Nous allons jusqu’au cenote Zaci, un des seuls cenotes situé en centre-ville. Celui-ci est à ciel ouvert et l’on peut y voir quelques oiseaux et des poissons. Nous allons voir également la cathédrale située sur la place principale, elle ressemble beaucoup à celle de Merida. Nous finissons ensuite le tour avec la place de la Candelaria où se trouve notre auberge de jeunesse.

Valladolid

Jour 18 : Retour à Cancun

Ça y est, notre tour du Mexique est terminé. Il est temps de prendre l’avion direction Cuba pour la 4ème étape de notre voyage autour du monde !

Informations pratiques:

  • Il vaut mieux avoir toujours des espèces sur soit, peu d’endroits acceptent la carte bancaire
  • Il faut laisser un pourboire de 10% minimum aux cafés, restaurants
  • Dans cette région, quasiment tous les endroits sont accessibles avec les bus ADO.
  • Il existe différents terminaux si le bus pris est une première classe ou une seconde classe
  • Pour les bus seconde classe, prévoir au moins 30 min d’avance pour le prendre à l’arrêt. Celui-ci peut arriver plus tôt et ne pas vous attendre
  • Changement d’horaire entre le Quintana Roo (Cancun, playa del carmen, Tulum) et le Yucatan (Calakmul, Campeche, Merida, Valladolid)

 

Share This: